Le 17 octobre 2018, la Loi sur le cannabis est entrée en vigueur. Cette nouvelle loi permet aux Canadiens âgés de 18 ans et plus (selon la province ou le territoire) d’acheter du cannabis par la poste ou dans des commerces réglementés par les provinces comme, par exemple, la Société québécoise du cannabis (SQDC).

Au Québec, l’âge légal minimal pour consommer du cannabis est fixé à 21 ans.

Cependant, il n’est pas permis de consommer du cannabis n’importe où.

Dans tous les parcs et lieux publics, la consommation du cannabis est interdite.

Cette infraction est passible d’une amende dont le montant varie entre 200 $ et 600 $, plus les frais.

Quelques mythes sur le cannabis

Cannabis, haschisch, marijuana, mari, pot, weed

Il y a peut-être un mot qui sonne mieux qu’un autre, mais ils réfèrent tous à des plantes annuelles de la famille des Cannabaceae. Le cannabis est originaire d’Asie et a eu divers usages au cours de l’Histoire. L’Homme a utilisé ses fibres pour fabriquer des cordages, imprimer des billets de banque et même faire des matériaux isolants. Brûlé, le cannabis a été utilisé comme encens dans des rites funéraires ou magiques.

Comment ça, ça donne un high?

Qu’il soit fumé ou ingéré, le cannabis entraîne des effets secondaires parfois agréables sur le coup, mais pouvant être nuisibles à long terme.

Le cannabis contient des cannabinoïdes, dont le delta 9 tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD). C’est le THC qui cause les effets intoxicants et entraîne la sensation de high. Le CBD a, quant à lui, des effets parfois apaisants, voire somnolents.

C’est naturel, donc ce n’est pas néfaste pour la santé…

La fumée de cannabis contient les mêmes substances toxiques et cancérigènes que celle de la cigarette. La fumée secondaire renferme également ces composantes néfastes pour la santé. C’est pour ça que la vente du cannabis est réglementée et qu’il est interdit d’en consommer dans tous les parcs et lieux publics.

Effets secondaires possibles

Personne ne laisserait l’un de ses amis prendre le volant après avoir trop bu d’alcool. La même règle doit s’appliquer pour le cannabis.

Les effets secondaires de l’alcool et du cannabis sont similaires. Une personne qui en a consommé ne sera pas en état de conduire son auto. Elle ressentira :

  • De la difficulté à se concentrer,
  • Un temps de réaction plus lent,
  • Une moins bonne coordination de mouvement,
  • Une sensation de fatigue et de somnolence.

Une personne qui conduit son auto sous l’effet du cannabis pourrait voir son permis de conduire suspendu pour 90 jours. En cas de récidive, son véhicule pourrait être saisi.

Et pour les « recettes spéciales »…

Plusieurs produits contenant du cannabis (huile, poudre à cuisson, etc.) ont été commercialisés pour des fins culinaires. Cependant, il faut prendre garde à ne pas en ajouter une concentration trop grande de cannabis aux recettes cuisinées. Le risque d’intoxication est beaucoup plus élevé lorsque le cannabis est ingéré que lorsqu’il est fumé.

Une quantité de moins de 2,5 mg de THC de cannabis par portion comestible est recommandée.

Les effets peuvent prendre entre 30 et 60 minutes à se faire sentir lorsque le cannabis est ingéré, c’est beaucoup plus lent que lorsqu’il est fumé. Les effets persisteront également plus longtemps, durant six à huit heures, parfois plus.  En tenant compte de ces deux facteurs, on comprend que le risque de surdose est élevé lorsque le cannabis est ingéré…

Risques pour la santé

Consommer du cannabis de façon répétée n’est pas sans risque pour la santé. Parmi les conséquences possibles, on retrouve :

  • L’augmentation des risques de développer un trouble de santé mentale.
    Les personnes consommant fréquemment du cannabis sont plus susceptibles de développer des troubles de dépression et d’anxiété.
  • L’amplification de certains problèmes de santé existants.
    Le cannabis peut augmenter la fréquence cardiaque ou en altérer le rythme. Il peut favoriser l’apparition de maladies chroniques et aggraver les maladies respiratoires. Le vapotage peut entraîner l’apparition de maladies pulmonaires aiguës.
  • La psychose.
    La psychose peut se manifester même si une personne ne souffre pas d’un trouble de santé mentale.
  • La schizophrénie.
    Selon la science, le cannabis ne déclencherait pas cette maladie, mais il causerait son apparition quelques années plus tôt.
  • Le syndrome de sevrage.
    Ce syndrome peut apparaître lorsqu’une personne arrête ou diminue de beaucoup sa consommation. La personne pourrait alors ressentir de l’agitation, de l’irritabilité et des troubles de sommeil.
  • L’incapacité à accomplir les activités quotidiennes.
    Se rendre au travail et faire ses activités de tous les jours peuvent s’avérer plus difficile.
  • Le syndrome amotivationnel.
    Ce syndrome génère un manque de motivation, une capacité émotionnelle réduite, une fatigue constante et un je-m’en-foutisme généralisé.

Chez les personnes de moins de 25 ans, le cannabis peut avoir des conséquences plus graves comme le cerveau n’a pas terminé son développement.

Capsules vidéo et outils de sensibilisation

Capsule 1 : Interdiction de fumer du cannabis dans les parcs et lieux publics

Capsule 2 : Cuisiner avec du cannabis

Capsule 3 : Les effets secondaires du cannabis


 

Dépliant ICI, on jase de cannabis!

Cliquez ici pour le télécharger. 

 

 

 

 


 

Ressources d'aide

Si le cannabis commence à devenir un problème, vous pouvez faire appel aux ressources suivantes :

Drogue : Aide et référence
514 527-2626 | 1 800 265-2626
Drogue-aidereference.qc.ca 

Info-Santé et Info-Social
811

Jeunesse, J’écoute
1 800 668-6868 | Texto : 686868
Jeunessejecoute.ca

Narcotiques anonymes Québec
1 855 544-6362
Naquebec.org

Tel-Jeunes
Pour les jeunes de 20 ans et moins et pour les parents
1 800 263-2266
Teljeunes.com

Service de traitement de la toxicomanie

Centre de réadaptation en dépendance de l’Estrie (ressource publique)
1930, rue King Ouest
Sherbrooke QC  J1J 2E2
819 821-2500

Centre l’Envolée (ressource à but non lucratif)
Centre de traitement de l’alcoolisme et de toxicomanie pour les hommes de 18 ans et plus.
350, ch. Ostiguy
Shefford QC  J2M 2A7
450 378-5326
Centrelenvolee.com

Vous pouvez également consulter le répertoire des ressources en dépendance sur le site Web du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Qu'avez-vous pensé de cette page?

Nous sommes désolés!

Quel était le problème?

Comment pouvons-nous améliorer cette page?