Achalandage record en 2020 pour l’Estriade et son réseau

Achalandage record en 2020 pour l’Estriade et son réseau

À l’instar des autres activités de plein air, le vélo a connu un gain de popularité important en raison de la pandémie de COVID-19. C’est du moins ce que constatent la Corporation d’aménagement récréo-touristique de la Haute-Yamaska (CARTHY) et la MRC de La Haute-Yamaska dans le bilan de saison de l’Estriade et son réseau. En 2020, 1 048 032 passages ont été comptabilisés. C’est plus que le double de passages enregistrés l’année précédente.

Jusqu’à ce jour, 2019 était la meilleure saison qu’avait connue le réseau en termes d’achalandage avec 514 870 passages. L’année 2020 est exceptionnelle, d’autant plus que les touristes ont été moins nombreux dans la région. Selon la CARTHY, la majorité des usagers seraient issus de la clientèle locale. Plusieurs excursionnistes, des touristes d’un jour, ont également visité la Haute-Yamaska.

En plus des cyclistes, le réseau a accueilli une nouvelle clientèle, soit les adeptes du vélo à assistance électrique dont la présence a augmenté de façon substantielle.

« Le vélo à assistance électrique a contribué à démocratiser le sport et à le rendre accessible auprès d’un plus large éventail de personnes en leur permettant de parcourir aisément des distances plus grandes. C’est probablement l’un des facteurs, en plus de la pandémie, qui expliquent que la hausse de l’achalandage soit observée sur toutes les pistes cyclables et pas uniquement près des points de services, aux abords des municipalités de Granby, Waterloo et Bromont », indique M. Pascal Bonin, président de la CARTHY.

La CARTHY est toutefois consciente qu’à certains moments, des segments de pistes ont été surachalandés, notamment en raison de la présence d’une plus grande variété d’usagers (vélos, trottinettes, patins à roulettes, marcheurs, etc.). En début de saison, cela a généré quelques problématiques quant au respect de la distanciation sociale. Une situation qui n’a pas perduré comme la notion de 2 m est rapidement entrée dans les mœurs. La CARTHY a également déployé des efforts supplémentaires pour assurer la sécurité des usagers et le respect des mesures sanitaires sur le réseau.

« La MRC de La Haute-Yamaska tient à souligner le travail colossal fait par l’équipe de la CARTHY durant toute la saison. L’Estriade et son réseau a fait sa renommée en étant un gage de qualité et de sécurité. C’est un atout sur lequel notre région a pu continuer de compter alors que les activités et déplacements étaient limités cette année », conclut M. Paul Sarrazin, préfet de la MRC.

En vue de la saison 2021, la CARTHY a entamé une réflexion concernant l’achalandage afin que tous les types d’utilisateurs puissent continuer à profiter du réseau avec agrément. C’est d’ailleurs l’un des points sur lequel se penche le futur plan de développement du réseau cyclable en préparation.

À propos

Depuis sa fondation en 1990, la CARTHY s’occupe de l’entretien, la patrouille et la gestion de l’Estriade et son réseau grâce à l’apport financier de la MRC de La Haute-Yamaska. Aujourd’hui, ce sont 82 kilomètres de pistes cyclables qui sont sous sa gouverne, alors que le réseau compte 97 kilomètres, en incluant le parc national de la Yamaska. En plus d’être reconnu pour l’entretien remarquable de ses pistes, le réseau fait le bonheur des familles et des cyclistes moins expérimentés grâce à son faible dénivelé. L’Estriade et son réseau comptent parmi les plus beaux circuits cyclables du Québec.

Qu'avez-vous pensé de cette page?

Nous sommes désolés!

Quel était le problème?

Comment pouvons-nous améliorer cette page?

Laisser un commentaire